Journée internationale sans sac plastique : Le nouveau rapport de Surfrider Europe

03/07/20

Journée internationale sans plastique : Le nouveau rapport de Surfrider Europe appelle les États membres de l'UE à supprimer les exemptions afin de garantir une réduction totale de la pollution due aux sacs plastique

Un fléau pour l'océan


Les sacs en plastique sont un fléau pour l'océan et l'environnement. Plus de 100 milliards de sacs ont été utilisés en Europe en 2010 avant l'adoption d'une directive européenne visant à limiter leur consommation. Source de pollution plastique, ces sacs ont un impact dramatique sur l'océan, les économies mondiales et comportent des risques majeurs pour notre santé. Les sacs en plastique sont l'un des objets les plus courants sur les plages. Ils menacent les écosystèmes aquatiques, peuvent blesser de nombreuses espèces marines en entravant leur mobilité et même les tuer en se confondant avec leur nourriture habituelle. Les sacs en plastique sont l'objet synthétique le plus communément trouvé dans l'estomac des tortues de mer.

Une législation européenne pour réduire la pollution due aux sacs plastique


En avril 2015, la première directive européenne permettant de restreindre l'utilisation d'un objet plastique à usage unique - le sac plastique - sur tout un continent a été adoptée. La directive exige des gouvernements nationaux qu'ils prennent des mesures pour parvenir à une réduction durable de la consommation de sacs plastique légers sur leur territoire. Les options offertes aux États membres étaient nombreuses et variaient selon le niveau d'ambition : des objectifs nationaux de réduction, des taxes ou des prélèvements, à l'interdiction de tous les sacs de transport légers ou seulement certains d'entre eux. La directive impose également aux États membres de veiller à ce que leur consommation annuelle de sacs plastique légers ne dépasse pas 90 sacs par personne d'ici la fin de 2019, ce qui représente une réduction de 50 % par rapport au nombre moyen de sacs plastique utilisés par un Européen en 2010. Malgré ce grand pas en avant, le Bilan Environnemental 2019 de Surfrider Europe a montré que les sacs en plastique figurent toujours dans le top 5 des déchets les plus collectés.



Journée internationale sans sacs plastique 2020 : Faites le bon choix !


En cette 11e journée sans sacs plastiques, 5 ans après l'adoption de la directive européenne sur les sacs plastique, nous attendons toujours les premières données communiquées par les États membres pour évaluer si l'objectif de réduire de moitié l'utilisation moyenne des sacs plastiques en Europe a été atteint.

En ce jour spécial, la Surfrider Foundation Europe publie un rapport intitulé "Make it Right". Time for Europe to act against plastic bag pollution compilant et évaluant les actions entreprises et les exemptions accordées par les 27 États membres de l'Union européenne pour lutter contre la pollution due aux sacs plastiques à usage unique. Ce rapport est soutenu par l'alliance Rethink Plastic et a été rendu possible grâce aux contributions du mouvement "Break Free From Plastic Movement in Europe". Le rapport montre que si tous les pays ont désormais transposé la directive, les résultats sont en deçà des attentes dans certains États membres qui ont soit choisi les options politiques les moins ambitieuses, soit accordé de nombreuses exemptions à leurs mesures et limité leur portée.


Un appel à plus d'ambition  

Avec Rethink Plastic, Surfrider Foundation Europe appelle les États membres à adopter des mesures ambitieuses pour réduire la consommation de tous les sacs en plastique à usage unique sur leur territoire, de préférence par le biais d'une interdiction. Les États membres doivent assumer leur responsabilité en empêchant les sacs plastiques jetables de se retrouver dans notre océan et assurer un contrôle adéquat des mesures adoptées. Les États membres sont invités à supprimer les exemptions relatives aux sacs plastique biodégradables et biosourcés, et à adopter des mesures s'appliquant à tous les sacs - y compris les sacs en plastique très légers - dans tous les magasins et marchés en plein air.  

La directive sur les sacs plastique a sans aucun doute réussi à réduire leur utilisation et leur pollution en permettant d'adopter, de mettre en œuvre et d'appliquer des mesures ambitieuses. Malgré tout, nous envisageons déjà la prochaine échéance de 2021, fixée dans la directive pour réviser le texte et proposer une réponse politique plus ambitieuse. Les gouvernements européens doivent faire tout leur possible pour mettre en place une interdiction des sacs en plastique et s'attaquer à tous les sacs en plastique, conformément à la directive sur le plastique à usage unique adoptée l'année dernière. Les efforts doivent s'intensifier pour mettre définitivement un terme à cette pollution et certainement être étendus à d'autres sources de pollution.

Articles similaires

04/08/20

Les restaurants aussi peuvent être « Ocean Friendly »

Même pour le plus engagé des citoyens, il est parfois difficile de tenir ses convictions une fois sorti...

lire l'article
22/07/20

Pollution plastique : attention aux fausses bonnes idées

Plus de 400 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde, un chiffre qui no...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.