Marine Litter Watch : une initiative pour vaincre les déchets aquatiques

07/10/20

Du 17 septembre au 16 octobre 2020 a lieu le Marine Litter Watch Month, « mois de la surveillance des déchets aquatiques », un événement auquel chacun peut contribuer. À l’origine de cette initiative, l’Agence Européenne pour l’Environnement, ayant développé la plateforme Marine Litter Watch pour améliorer la connaissance sur les déchets aquatiques à l’échelle européenne, et la coalition d'ONG dont Surfrider Europe fait partie. 

Traquer les déchets grâce à une plateforme en ligne


Marine Litter Watch, au départ une application, est maintenant une plateforme en ligne, permettant aux citoyens européens de recenser les déchets qu’ils quantifient lors d’une collecte sur la plage. Il suffit au citoyen ayant organisé sa collecte de créer un compte, puis de trier, compter et recenser tous les déchets ramassés par type de déchet (mégot de cigarette, paille en plastique, filet de pêche…) via la plateforme. La quantification se fait selon le protocole harmonisé européen issu de la Directive cadre stratégie pour le milieu marin.

Les données issues de cette quantification sont instantanément transmises à l’Agence Européenne pour l’Environnement et recensées sur une carte interactive permettant d’avoir une vision globale de la pollution par les déchets aquatiques en Europe et d’assurer un suivi sur plusieurs années.


Pourquoi recenser les déchets ?


Trier, compter, recenser… ces étapes paraissent parfois inutiles après une collecte de déchets. Pourtant, ce sont bien les plus importantes du processus ! En effet, l’objectif d’un ramassage, outre la sensibilisation des participants, c’est d’acquérir le plus de données possibles sur les déchets retrouvés et sur la pollution de sa plage. Pour agir durablement sur la problématique, réaliser uniquement des actions curatives n'a pas de sens. Il est nécessaire de collecter de la donnée sur le sujet afin d'améliorer les connaissances scientifiques, sensibiliser et éduquer sur le sujet et surtout faire pression sur les décideurs politiques et les industriels afin de couper, à la source, la pollution plastique.   

Ainsi, plus la communauté est grande, plus la base de données sur les déchets aquatiques en Europe sera fournie et les associations comme Surfrider Europe pourront se battre avec davantage de moyens auprès des décideurs politiques et des industriels pour obtenir des changements durables. C’est ce qu’on appelle la science participative ! En collectant et quantifiant des déchets sur les plages, les citoyens sont des acteurs majeurs de cette vague de mobilisation contre la pollution par les déchets de l’océan. Ils participent grandement au mouvement et permettent d’enrichir cette base de données. Surfrider Europe s’inscrit dans ce mouvement depuis des années via son programme des Initiatives Océanes.




La science participative permet à de petites actions de conduire à de grands changements. La directive contre les plastiques à usage unique adoptée en 2019 par la Commission Européenne en est la preuve : c’est grâce à des collectes et des actions de quantification locales que des changements durables ont lieu à l’échelle européenne.  


Un problème de taille


Chaque année, environ 8 millions de tonnes de plastique finissent leur course dans l’océan causant, entre autres, des dommages irréparables sur la biodiversité marine. En 7 ans, la communauté Marine Litter Watch a recensé plus de 2 millions de déchets sur les plages grâce à 3288 ramassages organisés partout en Europe. Plus de 80% de ces déchets étaient des objets en plastique.

Cette année, s’il n’est pas toujours possible de se réunir pour organiser des nettoyages collectifs, il est toujours nécessaire d’acquérir de la donnée ! À l’occasion du Marine Litter Watch Month, l’Agence Européenne pour l’Environnement invite les citoyens européens à continuer d’agir en utilisant sa plateforme. Comment ? Pour ceux qui font déjà partie de cette communauté : retourner sur les plages où ils ont collecté des déchets les mois ou les années passés afin de voir et de comprendre l’évolution du nombre et du type de déchets. Pour les autres : choisir une plage et commencer sa collecte !  




Deux nouveaux déchets ont été ajoutés à la base de données et sont désormais possible à identifier : il s’agit des masques et gants jetables. Ceci va permettre aux experts de l’organisation d’étudier l’impact de la crise sanitaire sur la pollution due aux déchets aquatiques.

À l’occasion du Marine Litter Watch Month, et tout au long de l’année, nous pouvons tous agir pour mettre fin au problème des déchets aquatiques ! Marine Litter Watch offre l’opportunité de rassembler tous nos efforts en créant une grande communauté, qui permettra, à terme, de vaincre le problème à la source.  

Articles similaires

07/09/20

Tout a commencé par une Initiative Océane

Sixième volet d’une série dédiée aux 30 ans de Surfrider Europe, revenons sur ce programme qui a d...

lire l'article
17/04/20

Les microplastiques : la pollution invisible de l'Océan

Stay Inside, Stay Inspired #5 La pollution plastique est un fléau majeur bien connu de tous. La pollutio...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.